Entrez
votre email :
__ABONNEMENT__
GRATUIT !
        
Ciquez-ici !
fil info
0ACCUEIL INDEX GENERAL00VILLES00INFO,,QUIZ,,VIRUS,,METEO,,TV-SAT-CINE,,ASTRO,,AJOUTER FAVORIS !,,CONTACTS SOUMETTRE UN SITE0
PAYS DU MONDE - ASIE : COREE DU SUD_ COMMENT DEVENIR CORRESPONDANT (E) DE PRESSE BENEVOLE !
SOMMAIRE  

+ [Pages Info]
Fil info Corée du Sud

Le drapeau de la Corée du Sud



Offre n° 1



 
 


Offre n° 2

Pour découvrir un autre pays d'Asie, cliquez sur la carte !

 
COREE DU SUD
 
Nom officiel
République de Corée (Taehan-min'guk). Abréviation : ROK.
Administration
La Corée du Sud est divisée en 9 provinces (do, singulier et pluriel) et 7 villes métropolitaines* (gwangyoksi, singulier et pluriel); Cheju-do, Cholla-bukto, Cholla-namdo, Ch'ungch'ong-bukto, Ch'ungch'ong-namdo, Inch'on-gwangyoksi*, Kangwon-do, Kwangju-gwangyoksi*, Kyonggi-do, Kyongsang-bukto, Kyongsang-namdo, Pusan-gwangyoksi*, Soul-t'ukpyolsi*, Taegu-gwangyoksi*, Taejon-gwangyoksi*, Ulsan-gwangyoksi*.
Capitale
Séoul.
Chronologie politique
IVè siècle : La langue chinoise est enseignée sur tout le territoire. Propagation du bouddhisme.

618-907 : Dynastie des Tang.

668-935 : Alliance avec la Chine par Sil-la.

935-1392 : Dynastie Ko-ryo. La Corée est envahie par les Mongols.

1392-1910 : Dynastie Li. Adoption du confuscianisme et du bouddhisme. Invasion japonaise.

1644 : La Corée est asservie par la Chine.

1786 : Le catholicisme est proclamé hérétique.

1910-1945 : La Corée est placée sous protectorat japonais.

1801 : Le catholicisme est interdit de pratique. Tous les adeptes sont châtiés. Pratique de l'apostasie, des persécutions et des exécutions.

1876 : Traité de Kang-hwa : traité d'amitié et de commerce avec le Japon.

1882-1902 : La plupart des nations occidentales (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, France, Italie, Russie) signent avec la Corée des accords de mêmes types pour pouvoir exploiter les ressources du pays.

1894-1895 : Conflit sino-japonais qui se termine en 1895 par le traité de Shimonoseki et la victoire du Japon.

1904-1905 : Guerre russo-japonaise. Le Japon conquiert la Corée.

1905 : Le Japon signe un traité de protection avec la Corée.

1910 : Nouveau traité avec le Japon. La Corée "fait cession complète et permanente à S.M. l'empereur du Japon de tous les droits de souveraineté sur la totalité de la Corée".

1910-1945 : Occupation japonaise. Toute opposition à l'occupant est réprimée. Arrestations massives. La presse est sous contrôle japonais.

1918 : Des intellectuels coréens oeuvrent pour l'indépendance publient une "Déclaration d'indépendance". Des manifestations sont organisées dans le pays mais elles sont violemment réprimées.

1919 : 7000 personnes de l'opposition sont exécutées. Le Japon exploite les richesses de la Corée. Les récoltes de riz sont exportées vers le Japon. Le peuple coréen doit importer du millet pour se nourrir. La lutte contre l'occupant japonais s'organise.

Novembre 1943 : Conférence du Caire. Les grandes puissances souhaitent que la Corée devienne libre et indépendante.
Juillet 1945 : Cette déclaration d'indépendance est reprise et approuvée par les Russes à la conférence de Potsdam. Les quatre grandes puissances (Chine, Etats-Unis, Grande-Bretagne et URSS) se partagent alors le pays.

9 août 1945 : Alors que les troupes russes pénètrent en Mandchourie, la Corée est divisée en deux parties dont la frontière est délimitée par le 38ème parallèle. Les Russes occupent la partie nord ; les Américains la partie sud.

15 août 1945 : Les Japonais capitulent.

25 août 1945 :
Création au nord du Comité exécutif du peuple coréen.

8 septembre 1945 : Les Américains débarquent en Corée.

8 février 1946 : Un comité populaire provisoire de Corée du Nord élit Kim Il Song chef de l'état. Instauration d'un régime socialiste à parti unique.

Février 1947 : Le nord refuse la tenue d'élections proposées par l'ONU.

1948 : Une Assemblée nationale est élue. Syngman Rhee est élu président. Il conservera son poste pendant 20 ans. Il sera réélu successivement en 1952, 1956 et 1960.

15 août 1948 : La République de Corée est officiellement proclamée.

Juin 1949 : Les troupes américaines quittent la Corée du Sud.

1950-1953 : Guerre de Corée.

25 juin 1950 : Les troupes nord-coréennes envahissent le sud dans l'espoir de réunifier le pays. Le nord demande l'aide des Etats-Unis. Le président Truman ordonne aux troupes américaines d'intervenir. L'ONU déclare la Corée du Nord agresseur et demande aux états membres d'aider la Corée du Sud. L'armée onusienne est alors commandée par le général américain MacArthur.

Novembre 1950 : Pékin annonce l'envoi de troupes en Corée.

Janvier 1951 : Les troupes chinoises assiègent Séoul mais sont repoussées au-delà du 38ème parallèle.

1951 : Le général MacArthur demande à intervenir en territoire chinois pour détruire les bases de ravitaillement. Le président Truman, craignant une extension du conflit, refuse et le remplace par le général Ridgway.

Juillet 1951 : L'URSS propose l'ouverture de négociations d'armistice.

Avril 1952 : Le général Ridgway est remplacé par le général Clark.

4 novembre 1952 : Dwight Eisenhower est élu président.

23 mars 1953 : Armistice de Panmunjon. La ligne de cessez-le-feu est délimitée par le 38ème parallèle. La Corée est divisée en deux territoires distincts avec l'instauration d'une zone démilitarisée. Un pacte de sécurité est signé avec les Etats-Unis.

Avril 1960 :
Une révolte d'étudiants pour protester contre la fraude électorale violemment réprimée par la police oblige Syngman Rhee à la démission. Il s'exile volontairement à Hawaï.

1960 à 1963 : Seconde République. Yun Poson est élu président. La corruption mine la pays. Aucune reconstruction n'est possible.

15 mai 1961 : Coup d'état militaire. Le général Park Chung Hee renverse le président. Avec l'aide financière des Etats-Unis, il met un place un plan quinquennal.

15 octobre 1963 : Park Chung Hee est élu président. Il entame la reconstruction du pays avec des mesures drastiques pour le peuple : cadences et rythmes de travail infernaux, horaires inexistants, etc.

1965 : Sous la montée de l'opposition menée par Kim Dae Jung, le président rétablit ses relations diplomatiques avec le Japon.

19 juillet 1965 : Mort à Honolulu de l'ex-président Syngman Rhee, à l'âge de 90 ans.

1966 : Envoi de 45 000 soldats pour soutenir le Sud Vietnam.

1967 : Park Chung Hee est réélu président. Il fait modifier la constitution pour pouvoir exercer un troisième mandat.

1971 : La nouvelle constitution entre en vigueur. Elle modifie le mandat présidentiel qui passe de 4 à 6 ans renouvelable à l'infini.

1972 : Instauration de la loi martiale pour écraser l'opposition.

Décembre 1972 : Park Chung Hee est réélu président.

8 août 1973 : Le chef de l'opposition Kim Dae Jung est exilé à Tokyo. Il y est enlevé puis ramené en Corée du Sud par les services secrets.

15 août 1975 : Kim Dae Jung est condamné à 5 ans de prison.

Juillet 1978 : Park Chung Hee est réélu président. Les prisonniers politiques sont amnistiés.

26 octobre 1978 : Park Chung Hee est assassiné. Le premier ministre Choi Kyu Ho assure l'intérim.

12 décembre 1978 : Coup d'état militaire du général Chun Doo-Hwan aidé par le général Roh Tae Woo. La loi martiale est instaurée.

17 mai 1980 : Le chef de l'opposition Kim Dae Jung est condamné à mort. Sous la pression internationale, sa peine est commuée en 20 ans de prison. Des émeutes pour demander sa libération sont violemment réprimées. Officiellement le bilan est de 200 morts, officieusement 2000.

27 août 1980 : Chun Doo-Hwan est élu président.

16 décembre 1982 : Kim Dae Jung est expulsé vers les Etats-Unis.

1er septembre 1983 : Un Boeing 747 de la Korean Airlines est abattu par un avion de chasse soviétique. Il transportait 267 personnes.

9 octobre 1983 : Un attentat est perpétré à Rangoon contre le gouvernement sud-coréen. 4 ministres sont tués. L'action est attribuée, sans preuve, à la Corée du Nord.

1985 : Le NPD (Nouveau Parti Démocratique) obtient un bon résultat aux élections.

Automne 1986 : Violentes manifestations étudiantes à Séoul.

1987 : Lea communauté internationale presse les autorités d'instaurer la démocratie.

16 décembre 1987 : Roh Tae Woo est élu président avec 35,9 % des voix lors des premières élections au suffrage direct depuis 1971. Il engage un processus de démocratisation et adopte une nouvelle constitution.

1988 : Inauguration de la 6ème République. 2000 prisonniers sont libérés.

26 avril 1988 : Roh Tae Woo perd sa majorité lors des élections législatives.

17 septembre 1988 : Jeux Olympiques de Séoul.

1990 : Fusion du parti gouvernemental avec deux partis d'opposition qui donne naissance au DLP. Les opposants à cette fusion crée le Parti démocrate (DP).

4 septembre 1990 : Première rencontre de haut niveau entre les 2 Corées. Le premier ministre nord-coréen arrive à Séoul.

30 avril 1991 : Le ministre de l'Intérieur est limogé à la suite d'une bavure. Un étudiant est mort après avoir été tabassé lors de son arrestation.

20 juin 1991 : Elections locales remportées par Roh Tae Woo.

17 septembre 1991 : La Corée du Sud devient membre de l'ONU.

13 décembre 1991 : Un pacte de réconciliation, de non agression, d'échange et de coopération est signé à Séoul entre les deux Corées.

1992 : Instauration de relations diplomatiques avec la Chine.

25 février 1993 : Pour la première fois depuis 30 ans, un président civil est élu, Kim Young-Sam.

1995 : Le DLP devient le PCN (Parti pour une Corée Nouvelle).

18 décembre 1995 :
Le procès de l'ex-président Roh Tae Woo s'est ouvert à Séoul. Il est accusé d'avoir reçu 400 millions de dollars de pots-de-vin de la part d'entreprises qui souhaitaient s'implanter en Corée du Sud.

12 mai 1997 : Pour la première fois, des "boat people" nord-coréens ont été repêchés dans le port d'Inchon à l'ouest de Séoul. Ils ont quitté leur pays ravagé par la famine.

19 décembre 1997 : Le chef de l'opposition, Kim Dae Jung, a été élu président avec 40,3 % des suffrages contre 38,7 % au candidat de la majorité.

22 décembre 1997 : Le président Kim Young Sam amnistie deux de ses prédécesseurs, Chun Doo Wan et Roh Tae Woo, condamnés en août 1996 pour mutinerie, trahison et corruption, pour "mieux faire face à la crise actuelle".

25 février 1998 : Le nouveau président Kim Dae Jung a proposé de rétablir les relations nord-sud dans une cérémonie d'investiture grandiose.

27 mai 1998 : 100 000 travailleurs ont entamé ce matin un mouvement de grève de 48 heures pour protester contre la politique de licenciements massifs qui a entraîné une forte hausse du chômage. 20 000 policiers anti-émeutes ont été déployés dans la capitale. La Bourse a chûté de 13 % en 2 jours atteignant son plancher record depuis 11 ans.

25 février 1999 : Le président Kim Dae-Jung a ordonné une grande amnistie à l'occasion du 1er anniversaire du nouveau gouvernement. Le plus ancien détenu du monde, l'ancien soldat nord-coréen incarcéré depuis 41 ans, Woo Yong-Gak, âgé de 71 ans, retrouvera la liberté aujourd'hui même. En août dernier 94 prisonniers " de conscience " avaient été libérés après avoir prêté serment par écrit de respecter la loi sur la sûreté de l'Etat par laquelle la justice sud coréenne est en droit d'incarcérer toute personne qui exprime " des opinions communistes ". Woo figurait parmi 17 prisonniers qui n'avaient pas prêté serment par crainte de représailles contre leur famille restée en Corée du Nord. Amnesty International a joué un rôle prépondérant dans cette libération.

5 octobre 1999 : Fuite dans une centrale nucléaire. 22 ouvriers ont été irradiés.

0 mai 2000 : Pour la première fois, Séoul reconnaît détenir des armes chimiques.

13 juin 2000 : Première visite historique depuis 1948 du président sud-coréen à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord.

26 septembre 2000 : Pour la première fois depuis 1945, les ministres de la défense du Nord et du Sud se sont retrouvés hier et pour deux jours avec l'intention "d'éliminer le danger de guerre sur la péninsule coréenne" sans toutefois abordée ni la question militaire ni le déminage de la frontière entre les deux pays.

13 octobre 2000 : Le Prix Nobel de la Paix a été décerné à Oslo au président sud-coréen Kim Dae Jung pour "son travail pour la démocratie et les droits de l'homme en Corée du Sud et en Asie de l'est en général, et pour la paix et la réconciliation avec la Corée du Nord, en particulier". Il est également récompensé pour son oeuvre en faveur de la démocratie dans un pays longtemps dominé par la junte militaire.

5 septembre 2001 : Grave crise politique après la démission du gouvernement suite à une motion de défiance levée à l ’encontre du ministre de la réunification accusé “de faire trop de concessions à la Corée du Nord”. Le président Kim Dae Jung a annulé tous ses rendez-vous pour réorganiser son gouvernement.

8 septembre 2001 : Le Président Kim a nommé son nouveau gouvernement et son nouveau ministre chargé de la politique avec la Corée du Nord. Il s’agit de Hung Sung Ying (64 ans), diplomate et actuel ambassadeur à Pékin.

29 décembre 2001 : Une première judiciaire dans l'histoire de ce pays : plusieurs dirigeants du groupe Samsung ont été condamnés à payer près de 75 millions de dollars de dommages et intérêts pour "mauvaise gestion". 9 autres ex-membres du conseil d'administration et son fondateur ont été condamnés à reverser 5 millions et demi de $. Cet argent avait été détourné et avait servi à financer la campagne électorale de l'ex-président Roh Tae Woo.

18 février 2002 : De violentes manifestations ont éclaté hier à Séoul pour protester contre la venue du président américain, George W Bush.

Lundi 18 février 2002 : La police s'est heurtée à quelques centaines d'étudiants qui manifestaient contre la visite du président américain en Asie.

Mardi 19 février 2002 : De violentes manifestations ont éclaté hier à Séoul pour protester contre la venue du président américain, George W Bush.

Jeudi 21 février 2002 : Malgré un imposant dispositif armé, de violentes manifestations ont éclaté hier à Séoul pour protester contre la visite du président américain Bush. 3000 anciens combattants de la Guerre de Corée ont, eux, manifesté en faveur du président Bush. Il est attendu ce matin à Pékin.

Mercredi 27 février 2002 : 10 000 salariés du secteur automobile se sont mis en grève pour soutenir les cheminots qui sont en grève depuis 48 heures pour protester contre un projet de privatisation des secteurs métallurgique, automobile et industrie lourde, et demander la semaine de 5 jours. Le gouvernement a menacé d'arrêter 36 dirigeants syndicaux qui se sont réfugiés dans une église à Séoul.

22 mars 2002 : Pour la première fois depuis 1945, les plus grandes manoeuvres conjointes jamais entreprises entre armée sud coréenne et américaine ont débuté jeudi. La Corée du Nord a parlé de "provocation".

Lundi 15 avril 2002 : Un Boeing 767 de la compagnie Chinese Airlines s'est écrasé ce matin près de l'aéroport de Busan (sud-est du pays) après avoir heurté une colline. Il y aurait une cinquantaine de survivants parmi les 168 personnes à bord.

Mardi 16 avril 2002 : Le dernier bilan de l'écrasement d'un Boeing 767 chinois près de Busan est de 115 morts, 13 disparus et 39 blessés.Selon un responsable sud-coréen, les vents violents qui soufflaient sur la région seraient à l'origine de la catastrophe.

20 mai 2002 : Le pays est touché depuis le début du mois de mai par une grave épizootie de fièvre aphteuse. 100 000 têtes de bétail ont déjà été abattues.

Samedi 1er juin 2002 : Ouverture du premier match de la Coupe du Monde de Football, où la France, championne du monde en 1998, a échoué lors de son premier match de qualification contre le Sénégal qui a marqué un but à la trentième minute de jeu.

Lundi 10 juin 2002 : Lors de l'assemblée générale de l'OIT à Genève en Suisse, les représentants des syndicats de près de 175 pays ont adopté samedi une résolution contre Séoul par laquelle ils demandent la libération de tous les syndicalistes emprisonnés.

2 juillet 2002 : Le président Kim Dae-Jung a procédé jeudi à un remaniement ministériel remplaçant 6 de ses 19 ministres. Pour la première fois de son histoire, il a nommé une femme comme premier ministre : Mme Chang Sang, directrice de l'université pour femmes Ehwa.

Mercredi 14 août 2002 : Après près d'un an d'interruption, et la menace d'un conflit, après un affrontement naval entre les 2 Corées en juin dernier, des délégations ministériels de haut niveau nord et sud coréennes sont réunies depuis lundi à Séoul dans un but de rapprochement des deux pays. Le volet humanitaire a été abordé hier avec notamment la réunion des familles séparées par la guerre.

11 septembre 2002 : Après le rejet par le parlement des 2 candidatures qu'il avait proposées, le président Kim Dae Jung a proposé un nouveau premier ministre en la personne de Kim Suk Soo, ancien juge de la Cour suprême. Sa candidature doit maintenant être acceptée par le parlement.

24 octobre 2002 : Une manifestation a eu lieu mardi à Séoul pour protester contre la reprise secrète par la Corée du Nord d'un programme de développement d'armes nucléaires en violation de l'accord signé en 1994 avec les Etats-Unis qui prévoyait le gel de tous les programmes nucléaires. Environ 400 anciens combattants ont brûlé des effigies du président nord-coréen Kim Jung Il.


 
Climat
Tempéré. Importantes chutes de pluies en été.
Code ISO
KR
Devise nationale
Non connue.
Drapeau
Le drapeau de la Corée du Sud
Economie
Charbon, fer, plomb, zinc, tungstène, or, graphite. Premier constructeur mondial de navires. Fournit 45 % du marché mondial.
Fête nationale
15 août (1945, libération).
Langue officielle
Coréen.
Liens
La Présidence de Corée du Sud
144 liens sur les institutions de la Corée du Sud
Assemblée Nationale
L'Ambassade de France à Séoul
Ambassade de Corée du Sud en France
Gouvernement
Le bureau du Premier Ministre
Centre culturel coréen
Service d'information sur la Corée du Sud
Fondation de Corée du Sud
Le Muséum d'Histoire de la ville de Séoul
Lycée français de Séoul
Office national du tourisme coréen
La ville de Daegu
L'aéroport de Daegu
Agence de coopération internationale Korea International Cooperation Agency
Consulat général de Corée du Sud à Montréal Canada
Centre Culturel Coréen aux Etats-Unis
Centre Culturel Coréen en France
Offre n° 3

Médias
Les médias sont quasiment libres. Les journalistes doivent toutefois faire attention à ce qu'ils écrivent, notamment sur l'armée et sur la Corée du Nord.
The Chosun Ilbo (en anglais)
Radio Corée International
Monnaie
Won.
Partis politiques
PCN : Parti pour une Corée Nouvelle
MDP : Parti Démocratique du Millénaire
PDP : Parti Démocratique du Peuple
DP : Parti Démocrate
UNP : Parti National de l'Unification
NPRP : Nouveau Parti de la Réforme Politique
Population
Coréens.
48,3 millions d'habitants.
Coréens (100 %). Environ 20 000 Chinois.
Principales villes
Séoul,
Religion
Chrétiens (49 %), Bouddhistes (47 %), Confuscianistes (3 %), Autres (1 %).
Situation géographique
Pays d'Asie Orientale occupant la partie sud de la péninsule coréenne. Frontières avec la Corée du Nord.
Statut
République. Président : Moon Jae-in (depuis le 9 mai 2017). Park Geun-hye, première femme à occuper ce poste en Corée du sud, investie dans ses fonctions le 25 février 2013, a été destituée pour son implication dans un scandale de corruption. Premier ministre (nommé par le président) : Lee Nak-yon, désigné par le président le 9 mai 2017. Sa nomination doit être confirmée par le parlement.
Offre n° 4

Superficie
98 480 km2.
Webcam
Vue sur l'Université Nationale de Chun-Nam
Webcams en Corée du Sud
(Voir également l'espace webcam)


Offre n° 5




COPYRIGHT 2006 - 2017 FIL-INFO-FRANCE.COM