SOMMAIRE
.
Fil info du jeudi 24 juillet 2014 N° 3912/25308


Laurent Fabius contre l'ouverture d'une enquête indépendante sur Israel au Conseil des droits de l'Homme de l'ONUFRANCE - FIL INFO DIPLOMATIE - Laurent Fabius contre l'ouverture d'une enquête indépendante sur Israël au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU : La France - patrie des droits de l'Homme - représentée par Laurent Fabius (photo), ministre des Affaires étrangères, à la 21ème session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève en Suisse, présidée par Baudelaire Ndong Ella, s'est abstenue mercredi 23 juillet 2014 lors d'une session extraordinaire, de voter en faveur de la "protection internationale des Palestiniens" et de l'ouverture d'une "enquête sur l'offensive israélienne". La Haute Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay, aurait évoqué également une enquête sur de "possibles crimes de guerre" commis par Israël à Gaza, tout en dénonçant les "attaques aveugles menées par le Hamas contre des zones civiles israéliennes". La convocation, demandée par l'Egypte au nom du Groupe arabe, le Pakistan au nom du groupe de l'Organisation de la coopération islamique, et l'Etat de Palestine, a reçu le soutien de 22 Etats membres : Afrique du Sud, Algérie, Arabie saoudite, Argentine, Brésil, Burkina Faso, Chili, Chine, Cuba, Emirats arabes unis, Fédération de Russie, Gabon, Indonésie, Kazakhstan, Koweït, Maldives, Maroc, la Namibie, Pakistan, Pérou, Venezuela et Vietnam. 16 Etats observateurs ont également appuyé cette demande : Afghanistan, Bahreïn, Brunei Darussalam, Egypte, Equateur, le nouvel Etat de Palestine, Iran, Jordanie, Liban, Malaisie, Qatar, Sénégal, Soudan, Tunisie, Turquie et Yémen. Sont intervenus pour l'ONU, Navi Pillay, Haute Commissaire aux droits de l'homme, Kyung-wha Kang, Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires et Coordinatrice adjointe des secours d'urgence au bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), Lance Bartholomeusz, Directeur ad-intérim des affaires juridiques de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) et Makarim Wibisono, Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés. Selon les premiers chiffres établis par les Nations Unies, environ 74 % des personnes tuées jusqu'ici étaient des civils, des milliers d'autres ont été blessés. Rappelons qu'après avoir rappelé 40 000 réservistes, Israël, l'Etat juif, a lancé le mardi 8 juillet 2014 l'opération défensive " Bordure protectrice " dans la Bande de Gaza en Palestine occupée sous blocus terrestre, maritime et aérien. Cette opération a pour but la destruction des infrastructures militaires et l'élimination physique des dirigeants du Hamas. Elle fait suite à l'enlèvement de 3 jeunes colons israéliens en Cisjordanie le 12 juin 2014, retrouvés morts le lundi 30 juin 2014 lors de l'opération de recherche " Gardiens de nos frères ". Israël a donc "dénoncé" la convocation de la session extraordinaire, qu'il a jugée "contre-productive dans le cadre des efforts déployés pour mettre fin aux hostilités" (sic). Au mardi 22 juillet 2014, environ 118 000 Palestiniens avaient trouvé refuge dans 77 écoles de l'UNRWA toutes prises pour cibles, ce qui représente environ 6 % de la population de Gaza et le double du pic atteint au cours du conflit de 2008-2009 (NDLR. Voir Gaza-Strophe Palestine, le jour d'après). Voici un extrait de la déclaration de Lance Bartholomeusz. Début de citation : "La situation de la population de Gaza et des réfugiés de Palestine dans la bande de Gaza est devenue complètement insoutenable. Le blocus illégal d'Israël a aggravé la pauvreté et l'aquifère de Gaza sera contaminé pour les trois ou quatre prochaines années, rendant la bande de Gaza invivable. Aujourd'hui, s'y ajoutent l'intensité des bombardements, les combats et les craintes immédiates pour la sécurité et la survie." Fin de citation. Voici un extrait de la déclaration de Kyung-wha Kang. Début de citation : "Le blocus de sept ans a détruit l'économie de Gaza, avec un taux de chômage élevé et la dépendance croissante de l'aide internationale. L'Organisation des Nations Unies assure l'alimentation de 67 % de la population. Le mauvais état des infrastructures a été encore aggravé par le cycle actuel du conflit". Fin de citation. Voici un extrait de la déclaration de la Haute Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay. Début de citation : "Depuis qu'Israël a annoncé l'opération militaire " Bordure protectrice ", le 7 juillet dernier (2014), la bande de Gaza a été soumise à un bombardement intensif quotidien depuis les airs, la terre et la mer, dont plus de 2100 frappes aériennes. Les hostilités ont entraîné la mort de plus de 600 Palestiniens, dont au moins 147 enfants et 74 femmes. Comme dans les deux crises précédentes en 2009 et 2012, ce sont les civils innocents de la bande de Gaza, notamment les enfants, les femmes, les personnes âgées et les personnes handicapées, qui ont le plus souffert". Fin de citation. Voici un extrait de la déclaration d'Eviatar Manor, Représentant permanent d'Israël. Début de citation : "Le Hamas a commis des crimes de guerre en tirant des roquettes et des missiles à l'aveugle sur les villes et villages israéliens et en construisant des tunnels de Gaza en Israël pour attaquer des villages et enlever et tuer des Israéliens. 2000 roquettes ont été tirées. Ce sont 2000 crimes de guerre. La dissimulation cynique de roquettes dans les écoles de l'UNRWA par le Hamas est également un crime de guerre. La retenue dont a fait preuve Israël a été accueillie par l'agression du Hamas. Israël a accepté le cessez-le-feu sous médiation égyptienne mais le Hamas l'a rejeté purement et simplement, ainsi que d'autres efforts" (...) "Israël regrette profondément les pertes civiles causées par ses opérations et a déjà lancé ses propres enquêtes". Fin de citation. Voici maintenant en exclusivité la position de la France, à la session extraordinaire du Conseil des droits de l'homme du mercredi 23 juillet 2014, consacrée à la "situation des droits de l'homme dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est" (sic). La France s'est donc abstenue. Début de citation : "La France a déclaré que la priorité immédiate doit être la conclusion d'un cessez-le-feu, sur la base de la proposition égyptienne endossée par la Ligue arabe. Il n'est pas acceptable qu'un pays soit menacé par des roquettes. Il n'est pas non plus acceptable que la riposte israélienne suscitée par ces tirs ait coûté la vie à plus de 600 Palestiniens dont une majorité de civils. Certes Israël cherche à cibler le Hamas, que la France et ses partenaires européens ont reconnue comme terroriste, mais le bilan humain témoigne d'un usage excessif de la force contraire au droit international humanitaire. La France souligne par ailleurs qu'il importe d'associer étroitement l'Autorité palestinienne, partenaire de la paix d'Israël, aux efforts de sortie de crise. Il faut, enfin et surtout, oeuvrer à une relance des négociations de paix sur la base des paramètres internationaux agréés en vue de création de deux Etats vivant côte à côte et en sécurité." Fin de citation. Enfin, les Etats-Unis, qui ont voté "contre", ont rappelé qu'ils "étaient fermement engagés en faveur de l'existence d'Israël en tant qu'Etat juif et démocratique, et de la création d'un Etat palestinien indépendant". La Chine a "appelé toutes les parties à respecter les droits de l'homme et le droit international humanitaire". Un envoyé spécial de la Chine se trouve actuellement dans la région, "engagé dans une diplomatie itinérante intensive". "Israël, en tant que partie la plus forte dans le conflit, doit faire le premier effort pour venir à la table des négociations", demande Pékin. Le Royaume-Uni a fait savoir que son nouveau Ministre des affaires étrangères, Philip Hammond, était également dans la région. La Fédération de Russie est "profondément troublée par l'aggravation de la situation dans la bande de Gaza, en particulier les souffrances subies par les civils innocents comme les femmes et les enfants". Après les débat, le Conseil des droits de l'homme a décidé d'envoyer d'urgence une "commission d'enquête internationale indépendante" pour "enquêter sur toutes les violations du droit international humanitaire et des normes internationales des droits de l'homme à Gaza depuis le début des opérations militaires" (sic). Sans aucun résultat, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon, avait appelé sur place, à Ramallah, en Cisjordanie et à Tel-Aviv en Israël, mardi 22 juillet 2014, les Israéliens et Palestiniens à "cesser les combats". "Il n'y a pas d'endroit sûr pour les civils", a rappelé également le porte-parole de l'OCHA, Jens Laerke. NDLR. Rappelons qu'à l'issue d'un vote tenu le 12 novembre 20132 à New York (Etats-Unis), la France a été élue pour siéger au Conseil des droits de l'Homme pour un mandat de 3 ans, à compter du 1er janvier 2014. Dans l'exercice de son mandat - manifestement sauf en ce qui concerne la Palestine - la France s'est engagée "à assurer la promotion et la protection de l'ensemble des droits de l'Homme". Début de citation : "Elle travaillera en lien avec ses partenaires pour que le conseil réagisse de manière forte aux violations des droits de l'Homme, comme c'est le cas aujourd'hui en Syrie, et pour qu'il apporte une assistance aux Etats connaissant une situation de crise ou en transition, dont notamment le Mali et la République centrafricaine". Dans le cadre de cet engagement, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a reçu le 13 novembre 2013 Navanethem (Navi) Pillay, Haute Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme. Plus de détails : Le CRIF poursuit sa mission de solidarité en Israël avec le Congrès Juif Mondial ; François Hollande soutient sans réserve Israël et son armée Tsahal dans l'opération Bordure protectrice à Gaza ; Importantes manifestations de soutien au peuple palestinien de la Bande de Gaza en guerre avec Israël ; François Hollande et Laurent Fabius rappelés à leur obligation de faire respecter la quatrième Convention en Israël ; François Hollande fait de la protection des Juifs une cause nationale ; Discours officiel intégral de François Hollande tenu à Tel-Aviv devant Shimon Peres, président de l'Etat juif, Israël ; Association France Palestine Solidarité ; Protection Palestine ; Europalestine ; Palestinian Center for Human Rights ; The International Solidarity Movement : Palestine ; Gaza-Strophe Palestine, le jour d'après ; Blogger, webmaster : Copyright et conditions d'utilisation du fil info ; Fil-info-France, quotidien international pourquoi ?


Autres pays traités le 24 juillet 2014 :


FRANCE - FIL INFO DIPLOMATIE - Laurent Fabius contre l'ouverture d'une enquête indépendante sur Israël au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU
FIL INFO ROYAUME-UNI - Ouverture des 20e Jeux du Commonwealth
FIL INFO UKRAINE - Le Conseil néerlandais de sécurité prend le contrôle de l'enquête sur le crash du Boeing 777
FIL INFO UKRAINE - Deux avions de l'armée abattus près de Savu Mogila dans l'est de l'Ukraine
FIL INFO ITALIE - Le Costa Concordia quitte l'île du Giglio pour Gênes où il sera détruit
FIL INFO MALI - Un avion McDonnell Douglas d'Air Algérie s'écrase dans nord du Mali
FIL INFO NIGERIA - Attentats à Kaduna, 80 morts
FIL INFO SOUDAN DU SUD - Ellen Margrethe Loj, nouvelle Représentante spéciale et Cheffe de la MINUSS
FIL INFO BANDE DE GAZA - Le Conseil des droits de l'homme va envoyer une commission d'enquête internationale
FIL INFO ISRAEL - Ban Ki-Moon à Jérusalem appelle Israël à un cessez-le-feu immédiat
FIL INFO AFGHANISTAN - 2 travailleuses humanitaires finlandaises abattues dans la province de Hérat
FIL INFO TAIWAN - Un avion de la compagnie intérieure taiwanaise TransAsia s'écrase près de l'aéroport de Magong


RETOUR SOMMAIRE JUILLET 2014

FIL INFO DU JEUDI 24 JUILLET 2014

VERSION IMPRIMABLE DU JOUR

RETOUR SOMMAIRE ARCHIVES INFOS



FIL-INFO-FRANCE, LA CITATION DU JOUR :
"Efforce-toi de ne pas être de ton temps. Georg Christoph Lichtenberg


FIL INFO :

Fil info Afrique - Fil info Asie - Fil info Moyen Orient - Fil info Europe - Fil info Amérique du Nord - Fil info Amérique centrale - Fil info Amérique du Sud - Fil info Océanie - Fil info Monde - Fil info ONU



Source à citer : www.fil-info-france.com/



é HAUT


 


QUOTIDIEN
INDEPENDANT

( ! ) Liens en bleu
CONDITIONS D'UTILISATION




HIER PASSIF ?
AUJOURD'HUI ACTIF !
DEVENEZ CORRESPONDANT
de PRESSE (bénévole)
Vous disposerez
librement
de votre page Internet...
Voir conditions
d'obtention
de la carte :
ICI


- Publicité -