SOMMAIRE

Prix Nobel de la Paix,
de 1901 à 2014, Prix Nobel de la Paix, prix, nobel, paix, prix nobel de la paix 2014, Malala Yousafzaï, Kailash Satyarthi, union europeenne, Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee, Tawakkol Karman, barack obama, martti, ahtisaari, henri kissinger, andrei sakharov, anouar el sadate, menachem begin, amnesty international, theodore roosevelt, kim dae, jung, john hume, david trimble,nations unies, kofi annan, jimmy carter, shirin ebadi, Wangari, Maathai, aiea, directeur, agence internationale energie atomique, mohamed el baradei, muhammad yunus, banque des pauvres, Banque Grameen, Bangladesh

 
Vendredi 10 octobre 2014 N° 3979/25375

Enver Muslim (photo), Président du canton de KobanêFIL INFO SUEDE - Le Prix Nobel de la Paix 2014 décerné conjointement à l'adolescente pakistanaise Malala Yousafzaï et à l'Indien Kailash Satyarthi : Le Prix Nobel de la paix 2014 a été décerné conjointement à l'adolescente pakistanaise Malala Yousafzai (17 ans) et à l'Indien Kailash Satyarthi (60 ans) "pour leur combat contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation". Kailash Satyarthi, électricien de formation de 60 ans, a fondé en 1980 un "Mouvement pour sauver l'enfance" (Bachpan Bachao Andolan). Il a sauvé 80 000 enfants de la traite et de l'exploitation au cours des 30 dernières années. Malala Yousafzaï, jeune militante pakistanaise pour le droit à l'éducation, à l'époque jeune fille de 15 ans, qui dénonçait sur son blog depuis 2009 l'action des Talibans pour fermer l'école pour filles à Lingora, dans la vallée de Swat, au nord-ouest d'Islamabad, où elle étudiait, avait été atteinte d'une balle à la tête lors d'une attaque des Talibans contre son autocar scolaire le 9 octobre 2012. Elle a survécu à cette blessure et a été transférée au Royaume-Uni pour y être soignée. Toujours soignée dans ce pays, elle a créé une fondation à son nom et soutient les campagnes en faveur de l'éducation des enfants, en particulier au Pakistan, au Nigeria, en Jordanie, en Syrie et au Kenya. Malala Yousafzaï est la plus jeune Prix Nobel de la paix et la seizième femme récompensée. Blogger, webmaster : Copyright et conditions d'utilisation du fil info ; Fil-info-France, quotidien international pourquoi ?


 
de Daniel Morgaine
 
 
de Bernard Baudoin
 
 
de Charlotte Kerner, Nicole Casanova, Gidske Anderson (Préface)
 

1901

Henry Dunant (Suisse), fondateur du Comité international de la Croix-Rouge et promoteur de la Convention de Genève.

Frédéric Passy (France), fondateur et président de la Société française pour l'arbitrage entre nations.

1902

Elie Ducommun (Suisse) et Charles Albert Gobat, secrétaires honoraires du Bureau international permanent de la Paix à Berne.

1903

Sir William Randal Cremer (Royaume-Uni), secrétaire de la Ligue internationale d'Arbitrage .

1904

Institut de Droit international (Gand, Belgique).

1905

Baroness Bertha Sophie Felicita von Suttner, née Comtesse Kinsky von Chinic und Tettau (Autriche), écrivain, président honoraire du Bureau international permanent de la Paix.

1906

Théodore Roosevelt (Etats-Unis), président des Etats-Unis, pour son aide lors des négociations de paix dans la Guerre russo-japonaise.

1907

Ernesto Teodoro Moneta (Italie), président de la Ligue lombarde pour la paix.

Louis Renault (France), professeur de droit international.

1908

Klas Pontus Arnoldson (Suède), fondateur de la Ligue suédoise pour la paix et l'arbitrage.

Fredrik Bajer (Danemark), président honoraire du Bureau international permanent de la paix.

1909

Auguste Marie Francois Beernaert (Belgique), membre de la Cour internationale d'arbitrage.

Paul Henri Benjamin Balluet d'Estournelles de Constant, Baron de Constant de Rebecque (France), fondateur et président du groupe parlementaire français du Comité de défense des intérêts nationaux et de conciliation internationale

1910

Bureau international permanent de la Paix, (Berne).

1911

Tobias Michael Carel Asser (Pays-Bas), initiateur de la Conférence de droit international privé à La Haye.

Alfred Hermann Fried (Autriche), fondateur de la "Deutsch Friedengesellschaft" (société de la paix allemande)

1912

Elihu Root (Etats-Unis), pour l'initiative de plusieurs accords d'arbitrage.

1913

Henri La Fontaine (Belgique), président du Bureau international permanent de la Paix.

1914-1916

Le prix n'a pas été attribué.

1917

Comité international de la Croix-Rouge, Genève.

1918

Le prix n'a pas été attribué.

1919

Woodrow Wilson (Etats-Unis) pour avoir fondé la Société des Nations.

1920

Léon Bourgeois, président du conseil de la Société des Nations.

1921

Karl Hjalmar Branting (Suède), premier ministre suédois, délégué au Conseil de la Société des Nations.

Christian Lous Lange (Norvège), secrétaire général de l'Inter-Parliamentary Union

1922

Fridtjof Nansen (Norvège), délégué norvégien à la Société des Nations, à l'origine des passeports Nansen pour les réfugiés.

1923-1924

Le prix n'a pas été attribué.

1925

Sir Austen Chamberlain (Royaume-Uni) pour le Traité de Locarno.

Charles Gates Dawes (Etats-Unis), président de la Commission de réparation alliée et créateur du Plan Dawes.

1926

Aristide Briand (France) pour le Traité de Locarno et le Pacte Briand-Kellogg.

Gustav Stresemann (Allemagne) pour le Traité de Locarno.

1927

Ferdinand Buisson (France), fondateur et président de la Ligue des droits de l'homme.

Ludwig Quidde (Allemagne), délégué à de nombreuses conférences de paix.

1928

Le prix n'a pas été attribué.

1929

Frank Billings Kellogg (Etats-Unis) pour le Pacte Briand-Kellogg.

1930

Archevêque Lars Söderblom (Suède), leader du mouvement œcuménique.

1931

Jane Addams (Etats-Unis), présidente de la Ligue internationale féminine pour la paix et la liberté

Nicholas Murray Butler (Etats-Unis) pour sa promotion du Pacte Briand-Kellogg.

1932

Le prix n'a pas été attribué.

1933

Sir Norman Angell (Ralph Lane) (Royaume-Uni), écrivain, membre du Comité exécutif de la Société des Nations et du Conseil national de la Paix.

1934

Arthur Henderson (Royaume-Uni), président de la Conférence sur le désarmement de la Société des Nations

1935

Carl von Ossietzky (Allemagne), journaliste pacifiste.

1936

Carlos Saavedra Lamas (Argentine), président de la Société des Nations et médiateur dans le conflit entre le Paraguay et la Bolivie.

1937

Vicomte Cecil of Chelwood (Lord Edgar Algernon Robert Gascoyne Cecil), fondateur et président de l'International Peace Campaign.

1938

Office international Nansen pour les réfugiés, Genève.

1939-1943

Le prix n'a pas été attribué.

1944

Comité international de la Croix-Rouge (attribué rétroactivement en 1945).

1945

Cordell Hull (Etats-Unis) pour sa participation à la création des Nations Unies.

1946

Emily Greene Balch (Etats-Unis), présidente honoraire de la Ligue féminine internationale pour la paix et la liberté

John Raleigh Mott (Etats-Unis), président du Conseil international missionnaire et de l'Association des jeunes hommes chrétiens.

1947

The Friends Service Council (Royaume-Uni) et The American Friends Service Committee (Etats-Unis), pour la Religious Society of Friends, plus connus sous le nom de Quakers.

1948

Le prix n'a pas été attribué.

1949

Lord John Boyd Orr of Brechin (Royaume-Uni), directeur de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), président du Conseil national pour la paix et de l'Union mondiale des organisations pour la paix.

1950

Ralph Bunche pour sa médiation en Palestine (1948).

1951

Léon Jouhaux (France), président du Comité International du Conseil Européen l'International, vice président de la Confédération Internationale des Syndicats Libres, vice président de la Fédération Mondiale des Syndicats, membre de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), délégué des Nations Unies.

1952

Albert Schweitzer (France) pour la création de l'hôpital Lambarene au Gabon.

A lire : Albert Schweitzer, 1875-1965 de Pierre Lassus

1953

George Catlett Marshall (Etats-Unis) pour le Plan Marshall. Il devient le seul militaire à obtenir le Prix Nobel de la Paix.

1954

Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

1955-1956

Le prix n'a pas été attribué.

1957

Lester Bowles Pearson (Canada), président de la 7e session de l'assemblée générale des Nations Unies.

1958

George Henri Pire (Belgique), dirigeant de "l'Europe du cœur au Service du Monde", organisation d'aide aux réfugiées.

1959

Philip J. Noel-Baker (Royaume-Uni), pour toute son œuvre en faveur de la paix et de la coopération internationale.

1960

Albert John Lutuli (Afrique du Sud), président de l'ANC (African National Congress).

1961

Dag Hjalmar Agne Carl Hammarskjöld (Suède), secrétaire général des Nations Unies (récompense posthume).

1962

Linus Pauling (Etats-Unis) pour sa campagne contre les essais d'armes nucléaires.

1963

Comité international de la Croix-Rouge, Genève.

Ligue de la Croix Rouge, Genève.

1964

Martin Luther King (Etats-Unis), pour sa campagne en faveur des droits civils.

1965

Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF)

1966-1967

Le prix n'a pas été attribué.

1968

René Cassin (France), père de la Déclaration universelle des droits de l'homme
Fondateur de l’Association Internationale des Juristes Juifs

1969

Bureau international du travail (B.I.T.), Genève.

1970

Norman Borlaug (Etats-Unis), pour ses recherches au sein du Centre International pour l'amélioration du maïs et du blé.

1971

Willy Brandt (Allemagne - RFA), pour sa politique de rapprochement avec l'Europe de l'Est et l'Allemagne de l'Est (Ostpolitik)

1972

Le prix n'a pas été attribué.

1973

Henry Kissinger (Etats-Unis) et LeDuc Tho (il a refusé le prix) pour l'accord de paix au Viêt Nam. Plus de liens : Kissinger out !

1974

Sean Mac Bride (Irlande), président du Bureau international pour la paix (Genève) et de la Commission de Namibie des Nations Unies.

Eisaku Sato (Japon), premier ministre.

1975

Andrei Sakharov (URSS) pour sa campagne en faveur des droits de l'homme.

1976

Betty Williams et Mairead Corrigan, fondateurs du Mouvement d'Irlande du Nord pour la Paix (Northern Ireland Peace Movement, renommé plus tard Communauté des gens de paix, Community of Peace People).

1977

Amnesty International, Londres.

1978

Anouar el-Sadate (Egypte) et Menachem Begin (Israël) pour les négociations de paix entre l'Égypte et Israël.

1979

Mère Thérésa (Inde)

1980

Adolfo Perez Esquivel (Argentine), leader du mouvement en faveur des droits de l'homme.

1981

Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

1982

Alva Myrdal (Suède) et Alfonso García Robles (Mexique), délégués des Nations Unies à l'Assemblée Générale sur le Désarmement.

1983

Lech Walesa (Pologne), fondateur du syndicat Solidarité (Solidarnosc) et défenseur des droits de l'homme.

1984

Monseigneur Desmond Tutu (Afrique du Sud) pour sa lutte contre l'apartheid.

1985

Internationale des médecins contre la guerre nucléaire (IPPNW, International Physicians for the Prevention of Nuclear War), Boston.

1986

Elie Wiesel survivant des camps de concentration. (Etats-Unis).

1987

Oscar Arias Sanchez (Costa Rica), instigateur des négociations de paix en Amérique Centrale.

1988

Forces de maintien de la Paix des Nations Unies, New York.

1989

Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï Lama.

1990

Mikhaïl Gorbatchev (URSS) pour sa participation dans l'arrêt de la Guerre froide.

1991

Aung San Suu Kyi (Birmanie), leader de l'opposition et avocat des droits de l'homme.

1992

Rigoberta Menchu Tum (Guatemala), pour sa campagne en faveur des droits de l'homme, et plus particulièrement son soutien aux populations indigènes.

1993

Nelson Mandela (Afrique du Sud) et Frederik Willem De Klerk (Afrique du Sud).

1994

Yasser Arafat (Palestine), Shimon Peres (Israël) et Yitzhak Rabin (Israël).

Egalement : Arafat : la poudre et la paix de Janet Wallach, John Wallach ;
Yasser Arafat : la question palestinienne de Yasser Arafat, Nadia Benjelloun-Ollivier ;
Un temps pour la paix, un temps pour la guerre de Shimon Peres
Le Rêve brisé : Histoire de l'échec du processus de paix au Proche-Orient (1995-2002) de Charles Enderlin
 

1995

Joseph Rotblat (Pologne/Royaume-Uni) et la conférence de Pugwash sur la Science et les Affaires Mondiales, pour leurs efforts en faveur du désarmement nucléaire.

1996

Carlos Felipe Ximenes Belo (Timor Oriental) et Jose Ramos-Horta (Timor Oriental) pour leur travail lors de la recherche d'une résolution pacifique et équitable du conflit au Timor Oriental.

1997

Campagne internationale pour l'interdiction des mines antipersonnel et Jody Williams (Etats-Unis) pour leur travail pour l'éradication des mines anti-personnel.

1998

John Hume (Royaume-Uni) et David Trimble (Royaume-Uni) pour leurs efforts dans la recherche d'une solution pacifique au conflit d'Irlande du Nord.

1999

Médecins Sans Frontières, Belgique.

2000

Kim Dae Jung (Corée du Sud) pour son travail pour la démocratie et les droits de l'homme, et en particulier pour la paix et la réconciliation avec la Corée du Nord.

2001

Les Nations Unies et leur secrétaire général Kofi Annan (Ghana)

2002

Jimmy Carter, ancien président des Etats-Unis, pour ses efforts en faveur de la paix, de la démocratie, des droits de l'homme et du développement économique et social dans le monde.

2003

Shirin Ebadi, première femme à devenir juge en Iran, elle oeuvre pour la défense des droits des femmes et des enfants dans une société musulmane conservatrice, et fournit une aide juridique aux personnes persécutées.

2004

Wangari Maathai, 64 ans, militante écologiste kenyane, première femme africaine à recevoir cette récompense "pour sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix".

2005

L'AIEA (Agence Internationale à l'Energie Atomique) et son directeur Mohamed El-Baradeï, 63 ans, pour leur lutte contre la prolifération des armes nucléaires.

2006

Le professeur Muhammad Yunus, surnommé "le banquier des pauvres" et à sa Banque Grameen du Bangladesh, "pionniers du mouvement de la microfinance et alliés de longue date des Nations Unies dans la cause du développement et de la promotion de la femme".

2007

L'ancien vice-président américain Al Gore, 59 ans, ancien candidat démocrate à la présidentielle américaine en 2000, et au GIEC, Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat, pour leurs efforts visant à accroître les connaissances sur le changement climatique.

2008

Martti Ahtisaari, ancien président finlandais, pour "ses efforts qui ont contribué à un monde plus pacifique et à la 'fraternité entre les nations' dans l'esprit d'Alfred Nobel".

2009

Barack Obama, pour "ses efforts extraordinaires en vue de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples". Barack Obama est le troisième chef d'Etat américain à recevoir le Prix Nobel de la paix, après Theodore Roosevelt en 1906 et Woodrow Wilson en 1919.

2010

Liu Xiaobo (54 ans), opposant chinois, écrivain et ancien professeur d'université, "pour ses efforts durables et non violents en faveur des droits de l'homme en Chine". Liu Xiaobo avait été condamné vendredi 25 décembre 2009 à 11 ans de prison, plus d'un an pour "subversion du pouvoir de l'Etat" après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", un texte réclamant une Chine démocratique.

2011

Samedi 8 octobre 2011 N° 3036/24432

NORVEGE - Prix Nobel de la Paix 2011 : Le Prix Nobel de la Paix 2011 a été attribué vendredi 7 octobre 2011 à Oslo conjointement à 3 femmes, la présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf (72 ans), à sa compatriote, Leymah Gbowee (39 ans), surnommée "la guerrière de la paix", qui milite pour la paix en Afrique, et la Yéménite Tawakkol Karman (32 ans), première femme arabe à recevoir le prix Nobel de la paix, fondatrice du groupe "Femmes journalistes sans chaînes", l'une des principales meneuses des manifestations estudiantines de janvier 2011 au Yemen. Le prix, qui consiste en une médaille, un diplôme et un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (environ un million d’euros), sera remis à Oslo le 10 décembre 2011, date anniversaire de la mort de son fondateur, Alfred Nobel.
Blogger, webmaster : Copyright et conditions d'utilisation du fil info ; quotidien international pourquoi ?

2012

Samedi 13 octobre 2012 N° 3356/24752

FIL INFO NORVEGE - Le Prix Nobel de la Paix 2012 décerné à l'Union européenne : Le Prix Nobel de la Paix 2012 a été attribué vendredi 12 octobre 2012 à l'Union européenne "et à ses précurseurs pour avoir contribué depuis plus de six décennies à promouvoir la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l'Homme en Europe", selon le communiqué officiel du comité Nobel en Norvège. C'est la première fois qu'une institution politique reçoit ce Prix. Le Prix Nobel de la Paix, doté de 920 000 euros, sera remis à Oslo le 10 décembre 2012, date anniversaire de la mort de son fondateur Alfred Nobel. Blogger, webmaster : Copyright et conditions d'utilisation du fil info ; Fil-info-France, quotidien international pourquoi ?


2013

Samedi 12 octobre 2013 N° 3668/25064

FIL INFO SUEDE - Le Prix Nobel de la Paix 2013 attribué à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) : Le Prix Nobel de la Paix 2013 a été attribué vendredi 11 octobre 2013 à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) "pour son travail considérable en vue d’éliminer les armes chimiques", selon le Comité Nobel. L'OIAC, dont le siège est à La Haye aux Pays-Bas, a été créée en 1997 pour faire respecter la Convention internationale sur les armes chimiques (CIAC). L'OIAC effectue actuellement une mission de destruction d'armes chimiques en Syrie, après l'adoption, vendredi 27 septembre 2013, par le Conseil de sécurité de l'ONU, d'une résolution appelant la Syrie à détruire son stock d'armes chimiques, estimé à plus de 1000 tonnes. L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques est financée par ses Etats membres et dispose d'un budget de 75 millions d'euros. 2 pays n'ont pas encore ratifié la Convention internationale sur les armes chimiques (CIAC) : Israël et le Myanmar (Birmanie). 4 pays n'ont pas encore signé la CIAC ou n'y ont pas encore adhéré : Soudan du Sud ; Angola ; Egypte ; République populaire démocratique de Corée. Plus de détails : La Syrie veut adhérer à la Convention sur les armes chimiques ; Début de la destruction de l'arsenal d'armes chimiques de la Syrie par les membres de l'OIAC ; Human Rights Watch affirme que l'armée syrienne est à l'origine de l'attaque à l'arme chimique du 21 août 2013 ; L'ONU confirme la demande d'adhésion de la Syrie à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques ; Présentation du rapport de l'ONU sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie : des preuves accablantes et irréfutables ; La Syrie a transmis à ses pays amis et alliés des preuves attestant que les armes chimiques ont été utilisées par les rebelles ; La destruction de l'arsenal des armes chimiques de Syrie coûtera un milliard de dollars. Les autres candidats au Prix Nobel étaient entre autres : Malala Yousafzai, Prix Sakharov 2013 ; Bradley Manning, analyste de la CIA, Denis Mukwege, gynécologue congolais qui aidait les femmes violées et mutilées en RDC et qui a dû fuir son pays après une tentative d'assassinat ; ou le Cardinal John Olorunfemi Onaiyekan pour son rôle dans la transition démocratique au Nigeria. Blogger, webmaster : Copyright et conditions d'utilisation du fil info ; Fil-info-France, quotidien international pourquoi ?


2014


Vendredi 10 octobre 2014 N° 3979/25375

Enver Muslim (photo), Président du canton de KobanêFIL INFO SUEDE - Le Prix Nobel de la Paix 2014 décerné conjointement à l'adolescente pakistanaise Malala Yousafzaï et à l'Indien Kailash Satyarthi : Le Prix Nobel de la paix 2014 a été décerné conjointement à l'adolescente pakistanaise Malala Yousafzai (17 ans) et à l'Indien Kailash Satyarthi (60 ans) "pour leur combat contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation". Kailash Satyarthi, électricien de formation de 60 ans, a fondé en 1980 un "Mouvement pour sauver l'enfance" (Bachpan Bachao Andolan). Il a sauvé 80 000 enfants de la traite et de l'exploitation au cours des 30 dernières années. Malala Yousafzaï, jeune militante pakistanaise pour le droit à l'éducation, à l'époque jeune fille de 15 ans, qui dénonçait sur son blog depuis 2009 l'action des Talibans pour fermer l'école pour filles à Lingora, dans la vallée de Swat, au nord-ouest d'Islamabad, où elle étudiait, avait été atteinte d'une balle à la tête lors d'une attaque des Talibans contre son autocar scolaire le 9 octobre 2012. Elle a survécu à cette blessure et a été transférée au Royaume-Uni pour y être soignée. Toujours soignée dans ce pays, elle a créé une fondation à son nom et soutient les campagnes en faveur de l'éducation des enfants, en particulier au Pakistan, au Nigeria, en Jordanie, en Syrie et au Kenya. Malala Yousafzaï est la plus jeune Prix Nobel de la paix et la seizième femme récompensée. Blogger, webmaster : Copyright et conditions d'utilisation du fil info ; Fil-info-France, quotidien international pourquoi ?



 
 
 
 


QUOTIDIEN
INDEPENDANT

( ! ) Liens en bleu
CONDITIONS D'UTILISATION



> Retour à l'index ?
> Fil info par email ?
> Fil info sur votre site ?
> Rechercher sur ce site ?

HIER PASSIF ?
AUJOURD'HUI ACTIF !
DEVENEZ CORRESPONDANT
de PRESSE (bénévole)
Vous disposerez
librement
de votre page Internet...
Voir conditions
d'obtention
de la carte :
ICI

- Publicité -




 
Rappel : ces deux signes «» placés en bas de chaque page vous permettent de naviguer d'un numéro à un autre.