Entrez
votre email :
__ABONNEMENT__
GRATUIT !
        
Ciquez-ici !
fil info
0ACCUEIL INDEX GENERAL00VILLES00INFO,,QUIZ,,VIRUS,,METEO,,TV-SAT-CINE,,ASTRO,,AJOUTER FAVORIS !,,CONTACTS SOUMETTRE UN SITE0
    ANNUAIRE INFO POLITIQUE de FIL-INFO-FRANCE :    
   
Vladimir Poutine

Offre fil info n° 1



PRESSE :

Il y 30 ans,
paraissait
le 1er fil info !
 
"Je veux créer
un nouveau média,
qui par la taille
et la concision des textes,
soit adapté
au rythme actuel
de la société"
 
à "L'EXPRESS"
en mars 1984 !
 


1ère
parution
le 7
novembre
1983 !



A l'écoute...

du monde !
par
Elisabeth !


Le président russe, Vladimir Poutine

Vladimir Poutine est élu président avec 63,60 % des suffrages lors de l'élection du 4 mars 2012. Il a été le deuxième président de la Fédération de Russie, élu le 26 mars 2000 avec 52,2 % des voix et réélu en mars 2004. La Constitution ne lui autorisant pas un troisième mandat consécutif, il propose son dauphin, Dmitri Medvedev, en tant que candidat à l'élection présidentielle du 2 mars 2008. Il a été nommé le 8 mai 2008 premier ministre de la Fédération de Russie.

Portrait de Vladimir POUTINE

Vladimir Poutine est élu président le 4 mars 2012 avec 63,6 % des voix.

Vladimir Poutine a été deuxième président de la Fédération de Russie, du 26 mars 2000 au 2 mars 2008.

BIOGRAPHIE :

Vladimir Poutine est né le 7 octobre 1952 à Léningrad (aujourd'hui St-Pétersbourg), dans une famille de travailleurs.

Il fait ses études à la faculté de droit de l'université de Leningrad. Il en sort diplômé en 1975.

De 1975 à 1991, il est employé dans les services de sécurité de l'Etat, KGB.

Le 28 juillet 1983, Vladimir Poutine épouse Ludmilla Chkrebneva, une hôtesse de l'air trilingue de la compagnie Aeroflot pour se conformer à la règle du KGB, règle selon laquelle un agent célibataire est trop fragile, trop susceptible aux tentations.

De 1985 à 1990, il est affecté en République démocratique allemande. Il est chargé de recruter des agents et analyser des données sur les pays de l'OTAN. Il se spécialise dans l'espionnage industriel dans les domaines de l'informatique et de l'intelligence artificielle.

En 1989, à la chute du mur de Berlin, il rentre en Russie. Il est nommé directeur adjoint de l'Université d'Etat tout en restant dans les services secrets.

En août 1991, après la tentative de coup d'Etat contre le président Mikhaïl Gorbatchev, il démissionne du KGB.

Il se tourne vers la politique et se présente à la mairie de Léningrad où il devient premier adjoint du maire démocrate de la ville, Anatoli Sobtchak.

En 1996, après la défaite d'Anatoli Sobtchak aux élections législatives, il est rappelé à Moscou Anatoli Tchoubaïs, qui dirige l'administration présidentielle où il est chargé de faire l’inventaire des biens de la direction à l’étranger.

En mars 1997, il entre dans l'administration présidentielle. En 1998, il est nommé vice-président doté de pouvoirs étendus.

En juillet 1998, il est nommé directeur du FSB (successeur du KGB) où il reste un seul mois, jusqu'à la nomination d'Evgueni Primakov comme premier ministre. Il apporte son soutien au président Boris Eltsine, attaqué politiquement de toutes parts.

En janvier 1999, le premier ministre Evgueni Primakov empêche Boris Elstine de remanier son gouvernement. Vladimir Poutine le soutient en organisant la démission du procureur général Skouratov, dont les enquêtes sur la corruption du Kremlin et des oligarques commencent à menacer sérieusement la famille Eltsine, notamment l'affaire "Mabetex" où des sociétés suisses auraient versé d’énormes pots-de-vin à la famille de Boris Eltsine et ses proches pour obtenir en échange des marchés, dont la rénovation du Palais du Kremlin.

En avril 1999, Vladimir Poutine est nommé secrétaire du Conseil national de sécurité. Evgueni Primakov est remercié le 12 mai 1999 et remplacé par Sergueï Stepachine. Il devient très proche du président Boris Eltsine.

En août 1999, Vladimir Poutine est nommé premier ministre, le cinquième en 17 mois.

Le 31 décembre 1999, Boris Eltsine démissionne. Vladimir Poutine devient président par intérim.

Le 26 mars 2000, Vladimir Poutine est élu président avec 52,2 % des voix.

Dès son arrivée au pouvoir, le nouveau président russe met en place toute une série de mesures qui réduit le rôle et le pouvoir des gouverneurs de régions et met les médias de plus en plus sous contrôle.

Mars 2004, Vladimir Poutine est réélu pour un second mandat dès le premier tour avec près de 72 % des voix.

S'exprimant vendredi 30 mars 2007 devant la chambre haute du parlement qui l'a confirmé au poste de président du Conseil de la Fédération, Sergueï Mironov, a proposé de porter le mandat présidentiel en Russie de 5 à 7 ans et de prévoir la possibilité de cumuler 3 mandats de chef de l'Etat. "Le président russe (NDLR. Vladimir Poutine) s'est maintes fois prononcé à ce sujet et sa position est invariable". (Source : Fil-info-France)

Le 11 décembre 2007, le président Vladimir Poutine a donné son aval à la candidature pour l'élection présidentielle du 2 mars 2008, du vice-premier-ministre, Dmitri Medvedev, proposée par 4 partis (Russie unie, parti du président russe, qui conformément à la Constitution ne peut briguer un troisième mandat, Russie juste, le Parti agraire et Force citoyenne (qui ont remporté au total plus de 75 % des voix à l'issue des élections législatives du 2 décembre 2007. (Source : Fil-info-France)

Le 8 février 2008, Vladimir Poutine réaffirme au cours d'une conférence de presse donnée à Moscou devant 1 000 journalistes n'avoir jamais eu l'intention de se présenter à un troisième mandat, malgré les appels en ce sens ajoutant "ne pas vouloir enfreindre la Constitution" qui interdit un troisième mandat consécutif : "C'est un signal très important à la société, que tout le monde doit respecter la loi, y compris la première personne de l'Etat". Il se dit toutefois "prêt à devenir premier ministre".

Le 2 mars 2008, son dauphin, Dmitri Medvedev, est élu président avec 70,23 % des voix. Il sera investi dans ses fonctions le 7 mai 2008.

Le
8 mai 2008, Vladimir Poutine est nommé premier ministre de la Fédération de Russie.

Le 4 mars 2012, Vladimir Poutine est élu président le 4 mas 2012 avec 63,6 % des voix.

LES CITATIONS DE VLADIMIR POUTINE :

"Le sexe, la violence et le terrorisme devraient être interdits". Vladimir Poutine Cité dans le journal "Courrier International"

"La France deviendra dans moins de 20 ans la colonie de ses anciennes colonies..."

"La démocratie, c'est la dictature de la loi."

"Il faut frapper le premier, et frapper si fort que votre adversaire ne se relèvera pas."


"Plus l'Etat est fort, plus l'individu est libre".

A LIRE :

La Mystérieuse Ascension de Vladimir Poutine de Pierre Lorrain

KGB Connexion : Le système Poutine de Hélène Blanc

La Russie selon Poutine d'Anna Politkovskaïa, Valérie Dariot

Ces croyants qui nous gouvernent : George Bush, Tony Blair, Vladimir Poutine de Christian Roudaut (Auteur), Françoise Daucé (Auteur), Emmanuel Saint-Martin (Auteur), Alexis Delahousse (Auteur)

La Russie de Vladimir Poutine : L’héritier du despotisme oriental se tourne vers l’Occident de Daniel Vernet

Plus de détails :

Liste des présidents de la Fédération de Russie et ancienne URSS
La présidence de Russie (site officiel)
Les anciens premiers ministre de la Russie
Le site officiel du gouvernement de Russie
La Russie


Hier passif ? Aujourd'hui actif !
REAGIR ! ECRIRE ! DENONCER ! PARTAGER !
DEVENEZ
CORRESPONDANT de PRESSE (bénévole)
Vous disposerez
librement de votre page Internet...
Voir conditions d'obtention de la carte :

ANNUAIRE POLITIQUE DE FIL-INFO-FRANCE
Cet annuaire est destiné à l'usage des lectrices, lecteurs du quotidien en ligne "Fil-info-France".
Il est destiné à ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances
en politique institutionnelle ou suivre l'actualité à partir des sites officiels, des organisations gouvernementales, non gouvernementales ONG ou médias privés et agences de presse.

Source du texte : Fil-info-France, liens en bleu

Lecture :

PRIX LITTERAIRES

Plus d'info :
DOSSIERS D'ACTUALITE DE FIL-INFO-FRANCE



Rappel des droits fondamentaux :

A - "Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit"
- Article 19 de la
Déclaration universelle des droits de l'homme
Déclaration internationale des droits de l'homme, adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU à Paris, le 10 décembre 1948.

B - "Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontières."
- Article 11-1 de la "
Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne". 2000/C 364/01. Nice, le 7 décembre 2000.

 

 

 



Copyright 2008-2018 Fil-info-France